► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Produits de la ruche
Dossier les produits de la ruche : le pollen, des grains de santé (4/4)

Dossier les produits de la ruche : le pollen, des grains de santé (4/4)

Dossier mensuel : La ruche, une maison vertueuse

Au vu de l’importance des produits de la ruche, nous allons y consacrer un dossier spécial qui sera développé au travers de 4 volets :


Le bien-être en pelote

Le pollen correspond aux éléments reproducteurs produits par les organes mâles des plantes.
Il peut être transporté par les insectes, les animaux ou le vent jusqu'aux organes femelles. Avant d’être collecté par l’abeille, il se trouve dans l’organe mâle (étamine) de la fleur, dont la partie terminale contient le sperme végétal de la fleur. En s’ouvrant, cette partie nommée anthère, libère alors le pollen.
Il est constitué de petites boules, ou pelotes, de couleur jaune à brune selon le végétal dont il est issu. Les abeilles le butinent puis l’amalgament à l’aide de leur salive et de nectar et le transportent, collé à leurs pattes postérieures, jusqu’à la ruche. Elles ne récoltent que la quantité de pollen dont elles auront besoin les jours suivants, et le déposent dans des alvéoles non operculées, où il subira une fermentation lactique. Ce pollen ou « pain des abeilles » deviendra la nourriture très protéinée du couvain. Tant qu’il existe des larves à nourrir dans la ruche, les abeilles continuent à rapporter du pollen.
Ce travail des abeilles est essentiel : en collectant du pollen pour leur propre compte, elles contribuent à la pollinisation en déposant, lors de leurs butinages et transports, le pollen sur les pistils, organes femelles des plantes.

Une seule pelote de 20 mg contient 3 à 4 millions de grains de pollen ! Et une ruche peut produire 20 à 40 kg de pollen par an.
Il est très abondant au printemps car c’est alors que les plantes sont les plus nombreuses. Et la récolte par les abeilles s’effectue essentiellement le matin, aux plus belles heures d’ensoleillement.
Le pollen est doté de saveurs acides, un peu amères ou plus douces selon l’origine végétale. Très parfumé quand il est frais, on y trouve d’agréables arômes floraux qui rappellent ses origines.

 

Le steak des abeilles

Le pollen est nommé par certains le « steak des abeilles » pour sa richesse en protéines : 20% soit la même valeur que celle de la viande.  On y trouve la plupart des acides aminés essentiels : tryptophane, leucine, lysine…
Ces protéines présentent l’avantage d’être immédiatement biodisponibles, donc assimilables et efficaces.

D’un très grand intérêt nutritionnel, on y trouve, en plus des protéines :

  •  18% d’eau
  •  18% de substances cellulosiques
  •  27% de glucides : amidon, lactose, saccharose, glucose, fructose
  •  5% de lipides poly-insaturés
  •  5% de sels minéraux et oligo-éléments : calcium, chlore, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sélénium, zinc…
  •  des enzymes
  •  de la provitamine A, toutes les vitamines du groupe B, des vitamines C, D et E
  •  une hormone de croissance
  •  des substances antibiotiques
  •  des antioxydants (caroténoïdes, lutéine, zéaxanthine, rutine…)
  •  et des substances capables de réduire le cholestérol et le sucre en excès.


Le pollen est connu depuis fort longtemps, mais sa consommation par l’homme est assez récente car elle remonte à une trentaine d’années seulement en Occident.
Il n’a pas été l’objet de beaucoup d’études mais on sait quand même que c’est un excellent fortifiant, stimulant et vitalisant : il est donc indiqué pour réduire la fatigue physique comme intellectuelle  (surtout en hiver), en cas d’anorexie, amaigrissement lié à une maladie, rachitisme et ostéoporose (il stimule la croissance osseuse), retard de croissance (grâce aux acides aminés arginine, proline, cystine, sérine, tyrosine) et de vieillissement (grâce au sélénium).

En-dehors de son caractère fortifiant, voici ses autres propriétés :

•    Sur le plan circulatoire
Il améliore les troubles circulatoires tels que phlébite, varices, hémorragies et saignements de nez en facilitant la circulation du sang, et agit notamment au niveau des capillaires grâce à la rutine, un composé antioxydant aux propriétés vitaminiques P (elle renforce la résistance des vaisseaux et diminue leur perméabilité). Ses flavonoïdes protègent contre l’artériosclérose et l’athérosclérose.
Par ailleurs, il diminue le cholestérol et les triglycérides et contribue à diminuer la tension artérielle.  Enfin, il joue un rôle anti-anémique en stimulant la fabrication de globules rouges.

•    Pour le système nerveux
Riche en protéines et en vitamines du groupe B, le pollen est très vitalisant.
Il aide aussi à diminuer le stress et s’avère être légèrement euphorisant car il contient les acides aminés nécessaires à la synthèse des endorphines, « hormones du bonheur ».
Les personnes sujettes à l’anxiété, la déprime, la dépression, l’irritabilité ont tout intérêt à consommer du pollen.

•    Pour les défenses naturelles
Le pollen stimule et renforce les défenses immunitaires, à condition d’être choisi frais pour préserver ses précieux nutriments. De plus, il favorise la synthèse de globules blancs.

•    Pour l’intellect
Le pollen, par sa richesse en acides aminés, favorise les capacités intellectuelles et stimule la mémoire, la concentration et l’attention. Il est donc intéressant de le conseiller aux enfants, aux étudiants et aux personnes âgées.

•    Pour la digestion et le transit
Grâce à la méthionine et à la leucine, des acides aminés, le pollen facilite le travail du foie, du pancréas et de l’ensemble de l’appareil digestif dont il réduit les fermentations et inflammations (il a un effet bactéricide).
Il favorise le transit intestinal et protège en plus l’intestin du fait de ses composés antibiotiques qui luttent contre les germes indésirables et rééquilibrent la flore intestinale. C’est aussi un bon régulateur intestinal qui peut être pris en cas de diarrhée comme de constipation.

•    Pour le bien-être au féminin et au masculin
Grâce à sa richesse en arginine, le pollen convient aussi en cas d’impuissance, frigidité, stérilité. Il contient par ailleurs des hormones végétales, les auxines, qui vont-elles-mêmes stimuler les hormones masculines et féminines humaines. Vous pouvez aussi le conseiller en cas d’hypertrophie de la prostate car il joue alors un rôle protecteur : dès 50 ans, en prévention, les hommes peuvent consommer 25 à 30 g de pollen frais par jour puis 15 g.
Chez les femmes, le pollen va soulager les règles douloureuses, les tensions mammaires et sera un précieux allié lors de la ménopause.
Enfin, il est connu pour être aphrodisiaque chez l’homme.

•    Pour la peau, les cheveux et les ongles
Riche en soufre, zinc, vitamines B, acides aminés, nutriments essentiels à leur beauté, le pollen favorise la santé de la peau et des cheveux qu’il renforce et fortifie.

Soulignons aussi que le pollen soutient la vision et qu’il soulagera l’arthrose et les rhumatismes grâce à ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires.

 

Un super aliment

Même s’il est proposé sous forme séchée (son taux d’humidité élevé limite son temps de conservation) en bocaux en verre, pratiques à conserver à température ambiante, il est recommandé de lui préférer la forme congelée, laquelle préserve au mieux ses nutriments, surtout les lacto-ferments spécifiques provenant du jabot de l’abeille. Ce sont eux qui confèrent au pollen ses vertus antibactériennes.
Le pollen est sensible à la lumière et à la chaleur, lesquels altèrent et détruisent certains de ses constituants comme les flavonoïdes, les enzymes et les vitamines (surtout C).
Dans le pollen séché, on ne trouve plus que des traces de ces ferments bien utiles pour le bien-être digestif et intestinal.
L’idéal est de consommer le pollen le matin au lever, seul, en le mâchant longuement pour que son enveloppe un peu dure, composée d’exine, soit bien dissoute par la salive. Mais il est aussi possible de l’intégrer à un petit déjeuner composé exclusivement de fruits auxquels il s’associe très bien. On peut enfin le mélanger à un yaourt, un fromage blanc, de la compote ou, pour les plus gourmands, à du miel.
Sa prise peut se faire tout au long d’année, d’autant que son goût est un tel délice qu’on y prend vite plaisir ! Mais les meilleurs moments pour en consommer sont quand même l’automne et l’hiver. Il est tout à fait possible, voire recommandé, de prendre en parallèle de la gelée royale, ces 2 trésors de la ruche se complétant bien avec leurs bienfaits respectifs.
Enfin, pour faciliter la prise de pollen par les personnes qui seraient gênées par son goût ou sa présentation, il est possible de préparer une eau de pollen en mélangeant à une eau à température ambiante les mêmes proportions de pollen et de miel, à compléter, selon le goût par du jus de citron ou d’orange. Très plaisante à consommer, cette boisson est en plus très vitalisante et reconstituante.

On conseillera aux adultes de 1 à 10 cuillères à café de pollen par jour en sachant que 30 à 50 g de pollen couvrent les besoins protéiques quotidiens de l’adulte.
Pour les enfants, on peut débuter dès 6 mois avec ¼ de cuillère à café intégrée au repas. Vous pouvez ensuite conseiller d’augmenter peu à peu la dose jusqu’à atteindre la moitié de la dose à adulte, soit 5 cuillères à café au maximum, à 12 ans.

Les allergies au pollen sont bien connues et toucheraient environ 20% de la population. Celles-ci sont bien évidemment accentuées par la pollution due aux substances chimiques.
Ce sont les pollens issus des plantes anémophiles, c'est-à-dire pollinisées par les vents, qui sont responsables des allergies. On nomme entomophiles les plantes pollinisées par les abeilles. Or, les pollens de ces plantes ne sont pas allergisants et peuvent même aider à protéger contre les allergies à certains végétaux. En effet, grâce à leurs flavonoïdes dotés d’une action anti-allergique, ils bloquent la libération d’histamine responsable des crises.
Consommer du pollen pourrait donc aider à se désensibiliser en faisant une cure progressive de quelques grains de pollen.

S’il existe plusieurs variétés de pollens, en voici les 3 plus intéressants pour le bien-être et la santé :

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !

Laissez vos commentaires, complément d’information et retours d’expériences ci-dessous.