► Retour à la home
Annuaire Vert
Dossier produit
Detox
La détox, un visa pour le bien-être

La détox, un visa pour le bien-être

Suivre une cure détox vous apparaît comme une tendance de plus, largement relayée par les médias et les personnalités en vue livrant les secrets de leur forme et de leur jeunesse ?
Il est vrai que depuis quelques temps, il est impossible d’y échapper tant ce phénomène a pris de l’ampleur, détrônant les traditionnels et inévitables régimes minceur.
Et pourtant, de tout temps et dans toutes les civilisations, les hommes ont toujours su, en suivant leur bon sens instinctif, ressentir ce besoin physiologique de nettoyer leur organisme pour retrouver un mieux être.
Rien de bien nouveau en somme.

 

La coupe est pleine !


En effet, que ce soit après une période d’excès, au Printemps et en Automne, il est tout à fait naturel et même normal d’éprouver le besoin de relancer ou de stimuler les fonctions d’élimination.
Dans notre société d’abondance, nous consommons bien au-delà de nos besoins, tout en réduisant constamment nos dépenses énergétiques du fait des progrès technologiques, d’un mode de travail sédentaire et d’un manque d’activité physique pour certains. 
En toute logique, le nécessaire équilibre ne peut être atteint et il en résulte une accumulation de toxines et déchets dans l’organisme, particulièrement délétère.

Ainsi, tous nos problèmes de santé quels qu’ils soient ont pour origine cette surcharge en déchets.
Ces derniers peuvent avoir deux origines :

  •     D’un côté, on distingue l’intoxication liée aux substances néfastes provenant de l’extérieur : pollution de l’air, de l’eau ; médicaments ; tabac ; additifs, excipients, exhausteurs de goût dans les aliments ; métaux lourds…
  •     De l’autre, l’intoxination pour les déchets produits par l’organisme lui-même (dits endogènes)  quand le processus de digestion ne se déroule pas comme il le devrait. En effet, mal assimilés, les glucides vont générer des fermentations dans le côlon droit et les protides des putréfactions côté gauche. Ces mauvaises dégradations des aliments vont faire apparaître des molécules toxiques et irritantes (indol, phénol, sulfite d’hydrogène, méthane, ptomaïnes…).

Avec, à la clé : ballonnements, gaz, aérophagie, inflammation des muqueuses intestinales…

Ne sachant que faire de ces déchets quand leur quantité dépasse les capacités d’élimination de ses émonctoires (foie, reins, intestin, peau et poumons), l’organisme va alors les stocker dans ses tissus, ce qui n’est pas sans conséquences.
Mais, dans une finalité ultime qui sera toujours la santé, le corps, suivant son intelligence innée, cherchera toujours des solutions pour rejeter ces déchets qui l’encombrent, le bloquent ou l’irritent. Tous les écoulements, expectorations, vomissements, rhumes, problèmes de peau…. ne sont rien d’autres que des tentatives du corps pour se débarrasser de ce qui lui est nuisible. Il est donc essentiel de savoir prendre en compte ces indices qui nous renseignent sur la nécessité vitale de prévoir un programme détox.

Ainsi, pour bien conseiller vos clients dans ce cadre, voici quelques questions simples qui vous aideront à cibler leurs besoins :

  •     Le matin au réveil, avez-vous des poches sous les yeux ? La bouche pâteuse et l’haleine peu fraîche ?
  •     Vous sentez-vous gonflé(e) ?
  •     Avez-vous la peau grasse ? Des imperfections ou boutons ?
  •     Vous arrive-t-il d’avoir les jambes lourdes ?
  •     Votre transit intestinal est-il lent ou au contraire trop rapide ?
  •     Avez-vous des difficultés à digérer les plats gras ? L’alcool ?
  •     Vous plaignez-vous parfois de nausées, maux de tête ?
  •     Avez-vous le teint jaune ?


Chaque oui aux questions ci-dessus renseigne sur l’encrassement de l’un ou de l’autre des organes de l’organisme. Et donc sur la nécessité d’aider le corps à se nettoyer.

Cependant, avant de leur conseiller des produits détox, veillez à vous assurer que vos clients ressentent eux-mêmes ce besoin de se nettoyer de l’intérieur et ne l’appréhendent pas.

Leur vitalité doit aussi être suffisante pour faire face à ces éliminations accrues, car ce travail requiert de l’énergie.
Dans le cas contraire, vous pouvez leur conseiller au préalable une revitalisation avec, par exemple, des ampoules buvables d’eau de mer hypertonique ou de la gelée royale, de la spiruline, du pollen… autant d’excellents super nutriments.

Prévenez-les aussi des effets secondaires normaux mais inévitables de la détox. En effet, les organes d’élimination augmentant leur travail de filtration des déchets jusqu’à présent stockés, il en résulte leur mise en circulation qui sera à l’origine, selon leur degré et leur localisation, d’éruptions cutanées, accélération du transit, transpiration plus abondante et malodorante, maux de tête, besoin de se moucher… Rien de très plaisant, mais qui s’explique par ce grand nettoyage interne qui a été mis en route.
Un passage obligé pour retrouver forme, vitalité, équilibre et bien-être !


FAQ (Foire aux Questions)


Enfin, voici les réponses aux questions les plus fréquentes en matière de drainage :  

Quand commencer sa détox ?

  •     A partir du Printemps, moment où le niveau d’énergie remonte, suivant le rythme de la Nature. Elle pourra être renouvelée, si le besoin s’en fait sentir, en Automne, deuxième période-clé de l’année pour « changer l’eau du bocal ».
  •     Idéalement en période de repos ou d’activité plus réduite : week-end, vacances…

 

Peut-on conseiller une détox à tout le monde ?

  •     On ne la conseille pas aux enfants (d’autant qu’elle n’est pas encore justifiée pour eux), aux femmes enceintes (leurs besoins et ceux du bébé sont trop importants), aux personnes âgées sauf si leur vitalité est bonne.
  •     Les personnes suivant un traitement médicamenteux doivent aussi l’éviter, car, en activant les éliminations, elles peuvent éliminer une partie de leurs médicaments et donc réduire leur efficacité.

 

Faut-il préférer les complexes multiplantes ou les plantes unitaires ?

  •     Pour une première détox, ou quand on ne sait pas si un organe en particulier a plus spécialement besoin d’être drainé, on optera pour une solution complète (en comprimés ou sous forme buvable, contenant de 3 à 15 plantes) qui agit sur l’ensemble des émonctoires.
  •     Dès lors que l’on se connaît suffisamment et que l’on est capable d’identifier ses besoins de façon précise, on pourra préférer des plantes ciblées comme l’artichaut ou le radis noir pour le foie, le bouillon blanc ou le romarin pour les poumons, le pissenlit ou le bouleau pour les reins, la bardane et la pensée sauvage pour la peau, la rhubarbe ou les graines de lin pour l’intestin…
  •     Vous pouvez bien évidemment conseiller des valeurs sûres comme la sève de bouleau (présentant l’avantage d’être dépurative comme reminéralisante et n’entraînant par conséquence pas de carences ni de fatigue), l’aubier de tilleul (sous forme d’écorces pour préparer soi-même sa décoction, ou sous forme d’ampoules buvables). Sans oublier toutes les sources naturelles de chlorophylle, à la fois digestive, détoxifiante et purifiante : légumes verts à feuilles (salades, choux, épinards…) et spiruline.

 

Et côté alimentaire, faut-il changer ses habitudes ?

  •     En toute logique, oui, si on est plus adepte des plats cuisinés et des pâtisseries que des légumes accompagnés de céréales et des fruits frais…
  •     Pour aider les émonctoires dans leur tâche, autant alléger son assiette tant en volume que dans son contenu en évitant trop de mélanges, en mangeant les aliments avec le moins d’assaisonnement possible (conserver cependant le jus de citron, le vinaigre de cidre, les herbes et épices et un peu d’huile d’olive).
  •     C’est aussi le moment de conseiller des monodiètes (consommation exclusive d’un aliment sain et très digeste pour mettre l’appareil digestif au repos et récupérer de l’énergie pour éliminer les déchets) de riz, légumes verts, compote de pomme….

 

Combien de temps doit durer la cure détox ?

  •     Idéalement 3 semaines car c’est le temps nécessaire à l’organisme et au cerveau pour reprogrammer et assimiler de nouvelles habitudes.

 

 

 


Ce site Internet est votre espace. Faites-le vivre !


Laissez vos commentaires, complément d'information et retours d'expériences ci-dessous.

Autres articles qui peuvent vous intéresser