En 2023, 2 000 tonnes de cacao CÉMOI traverseront l’Océan Atlantique depuis la Côte d’Ivoire pour rejoindre les ateliers français du chocolatier à bord d’un voilier de la jeune compagnie maritime française « TransOceanic Wind Transport ». Cette action de réduction de l’empreinte carbone fait partie de la démarche responsable « Transparence Cacao » de CÉMOI, sur laquelle reposent ses gammes festives bien sûr, mais également tous ses chocolats de l’année ! Du planteur au consommateur, l’entreprise s’engage en effet à fournir un chocolat responsable, s'appuyant sur des critères stricts de : traçabilité du cacao, qualité aromatique, qualité de vie du planteur et préservation de l'environnement. Autant d’engagements que peut tenir CÉMOI puisqu’il s’agit de l’un des derniers chocolatiers du monde à maîtriser l’intégralité de la chaîne du chocolat : depuis la culture des cacaoyers dans les pays de production jusqu’à la fabrication des produits en France.

C’est donc directement sur le terrain que les équipes CÉMOI travaillent au contact des planteurs afin de les accompagner pour produire durablement sur tous les territoires où l’entreprise s’approvisionne : São Tomé, Côte d’Ivoire, République Dominicaine, Équateur et Pérou. Des plans d’action ciblés sont déployés en partenariat avec les coopératives locales pour obtenir le meilleur du cacao dans les meilleures conditions, tant humaines, en améliorant les conditions de vie des communautés locales, qu’environnementales.

Inscrite dans une démarche de progrès continu, « Transparence Cacao » évolue chaque année depuis sa création en 2015. En 2021, d’importantes améliorations ont eu lieu, notamment en termes d’agroécologie sur les plantations, d’accompagnement des populations locales et d’avancées vers l’objectif « Zéro Déforestation » fixé à 2025. Des progrès qui vont bien évidemment se poursuivre en 2022.

 

La traçabilité renforcée


Pour répondre aux attentes de traçabilité des consommateurs, CÉMOI s’est engagé en 2020 dans une méticuleuse procédure de renforcement de sa démarche d’identification et d’engagement de ses fournisseurs de fèves de cacao. À chaque début de campagne, CÉMOI procède à la vérification de l’existence légale de chacun d’entre eux et les sensibilise à ses procédures de durabilité. Ils doivent se soumettre à des audits documentaires et de terrain, qui conduisent les équipes CÉMOI à rencontrer les producteurs et à suivre tous les processus de réception de cacao au sein de la coopérative. Selon les résultats de l’audit, chaque fournisseur est classé selon le référentiel « Transparence Cacao » (Start Up, Espoir et Pro) et s’engage à respecter la charte éthique du programme. A ce jour, 100 % du cacao CÉMOI est vérifié jusqu’à la coopérative et CÉMOI estime à environ 40 % le cacao déjà intégralement traçable dès le premier point d’achat auprès du cultivateur.

Des actions de développement local

En 2021, CÉMOI a initié la transformation de ses sept centres de fermentation des fèves de cacao en « Maisons du Planteur ». Ce projet vise à accompagner les villages abritant les centres de fermentation dans leur développement sur le plan social, économique et environnemental. Il s’agit de mettre en place des actions qui contribueront à l’épanouissement des populations. Ainsi, l’ensemble des centres de fermentation en activité ont été enrichis pour devenir de véritables plateformes d’accompagnement des communautés locales dans différents domaines tels que la formation, l’éducation, l'expertise agronomique, la santé, et d'autres activités pour le développement communautaire.

Les 9 et 10 décembre, des planteurs partenaires de CÉMOI ainsi que leurs proches ont bénéficié de deux journées de dépistage de maladies chroniques et virales comme le diabète, l’hypertension, le VIH/SIDA, les hépatites virales B&C, l’anémie. Cette Caravane de la Santé était coorganisé par CÉMOI et le Comité de la Maison du Planteur de Niafouta. Il s’agissait d’une grande première pour ce village de la région de Divo (centre ouest de la Côte d’Ivoire).



Des plantations plus durables

Le programme « Transparence Cacao » de CÉMOI s’attache à diffuser des systèmes agroforestiers dans les plantations de cacaoyers, pour créer un environnement favorable à la production durable de cacao. CÉMOI a ainsi élaboré, dès 2018, un « Manuel des systèmes agroforestiers à base de cacaoyers » à destination des producteurs. Par la suite, avec ses partenaires ICRAF (World Agroforestry Centre) et ECOTIERRA, le chocolatier a formé et installé 84 pépiniéristes affiliés à ses coopératives partenaires. D’ici la fin de l’année 2021, environ 600 000 plants d’arbres, constitués de légumineuses, de fruitiers, de bois œuvre, de plantes médicinales etc. auront été produits et seront plantés dans les cacaoyères. Aujourd’hui, environ 9 200 ha de cacaoyers sont cultivés selon les principes de l’agroforesterie et plus de 3 000 ha ont été restaurés en zones rurales, hors des plantations de cacao. (données octobre 2019 – septembre 2020).


Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez tous les 15 jours en avant-première une revue de presse de nos articles et vidéos & des infos sur les derniers produits ajoutés